Almodis Peyre

Après avoir soutenu un mémoire sur l’isolement disciplinaire en milieu pénitentiaire qui a été publié à la Revue des droits de l’homme[1], j’ai été diplômée d’un master en droit international public au sein de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Désormais, je réalise une thèse sur l’enfermement comme méthode de gestion des personnes indésirables, en partant de la situation particulière des passagers clandestins qui se trouvent consignés à bord des navires marchands. Membre de l’Observatoire International des Prisons (OIP), et de Prison Litigation Network (PLN), l’appréciation de l’effectivité des droits des personnes privées de liberté est au cœur de mes recherches. Ma participation au projet de recherche DISPOW s’inscrit dans ce souci d’examiner et de questionner le pouvoir de priver de liberté et de droits des individus en l’espèce les migrants aux frontières.

[1] Almodis PEYRE, « L’effectivité du droit international des droits de l’homme en question. Le cas des droits du détenu placé en isolement disciplinaire », Mémoire, Master de droit international public, Université Lyon 3 Jean Moulin, 2018, 180 p. Disponible sur : https://journals.openedition.org/revdh/5030


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search